S’enivrer d’une culture authentique par le biais du Costa Rica

16 juin 2020 0 By Stéphanie
S’enivrer d’une culture authentique par le biais du Costa Rica

La richesse d’un pays ne se mesure ni à sa taille ni à sa popularité. Le Costa Rica est un bon exemple de cette affirmation. En effet, ce petit pays d’Amérique du Sud possède des sports de vacances dignes des plus célèbres destinations de voyage. Mais ce qui impressionne le plus, c’est l’attachement de son peuple à son identité culturelle.

Découvrir l’unicité de la population qui constitue ce chaleureux pays

Le boom du café a attiré plusieurs immigrants européens au Costa Rica. Mais cela n’est pas la seule raison qui explique la diversité de sa population. D’autres évènements ont attiré de nombreux réfugiés sur ces terres accueillantes. Aujourd’hui, la situation politiquement stable du pays continue de lui valoir plusieurs arrivants.

À part tous ces étrangers, le Costa Rica abrite des populations indigènes qui ont conservé leur authenticité. En voici quelques exemples. La communauté des Huetares est l’une de celle qui a le plus souffert de l’invasion espagnole. Elle y a perdu sa culture, et même sa langue. Les autres tribus présentées ici font tout pour garder leur identité. Dans la communauté des Malékus, la langue indigène s’affiche au programme scolaire. Malgré la pratique du catholicisme, ils préservent leur religion ancestrale. De même pour les Borucas, dont les anciens continuent de parler la langue d’origine.

Goûter à de la nourriture de qualité préparée selon des gestes ancestraux

La cuisine costaricaine s’inspire forcément de ce qui se trouve sur le territoire. Ces ingrédients se préparent ensuite selon le savoir-faire des immigrants. Au petit-déjeuner, un Costaricain typique se régale de gallo pinto. Traduire ne servirait à rien. En effet, les composants ne comportent pas de poulet, tacheté ou pas. Il s’agit de riz et de haricots d’abord. Ces deux ingrédients sont omniprésents. Les haricots noirs sont sautés, et on y rajoute des œufs, du fromage ou de la crème. Une variante est le casado. Le couple riz-haricot s’accompagne de salade, de bananes plantains frites et de viande ou poisson. Il est difficile de ne pas penser aux fruits de mer lorsqu’on envisage de partir costa rica et les environs. Les Costaricains savent cuisiner le poisson tant cru que cuit. Toutes les régions du pays possèdent leurs spécialités.

S’émerveiller de ce que la nature offre si généreusement au Costa Rica

Visiter le Costa Rica, c’est prendre une bonne leçon environnementale. Ce pourtant assez petit pays a réussi à protéger son important patrimoine naturel. Il conserve jalousement les 6 % de la biodiversité mondiale qui lui a été attribuée. On ressent l’amour que la population porte à la nature. Le parc national Tortuguero permet de son confronter directement avec les différents animaux. Ils n’hésitent pas à venir à la rencontre de leurs visiteurs ou à leur signifier que c’est leur territoire. S’il ne fallait choisir qu’un parc à visiter au moment de partir costa rica ce serait celui-là. À l’intérieur de cette petite Amazonie, comme d’autres le surnomment, se nichent également des plantes de grandes variétés. La flore y est aussi riche que la faune. Dans d’autres parcs, les touristes se frottent à des volcans encore actifs, ou admirent de merveilleuses cascades.